Netbanks - L'avenir de la gestion financière

molnar-judit-tavkozles

La situation économique actuelle oblige tous les acteurs du marché financier à réduire leurs coûts. L'un des moyens les plus efficaces de réduire les coûts est de généraliser les services bancaires en ligne. Mais que peuvent faire les banques pour encourager davantage de clients à utiliser les plateformes en ligne comme principal moyen de gestion de leurs finances ?

Ces dernières années, le rôle des banques en ligne s'est également accru : alors qu'en 2009, l'enquête VMR montrait que 46% des internautes âgés de 18 à 69 ans utilisaient des services de banque en ligne, ce chiffre est passé à 57% en 2011.

L'avantage le plus populaire des services bancaires en ligne est leur commodité, partout et à tout moment, même si de nombreuses personnes ne les utilisent que pour vérifier leur solde ou pour effectuer des virements occasionnels. Toutefois, le manque de notoriété des services bancaires en ligne peut être illustré par le nombre beaucoup plus faible d'autres avantages mentionnés, tels que la sécurité, les frais moins élevés, l'absence de file d'attente, etc.

Bien que l'utilisation des services bancaires en ligne se développe, une certaine partie de la population rejette la possibilité de gérer ses finances en ligne. Outre l'accoutumance, cette situation s'explique également par des préjugés à l'encontre des transactions en ligne, qui reposent le plus souvent sur des informations erronées et des craintes non fondées, car de nombreuses personnes n'utilisent pas ou n'osent pas utiliser les services bancaires en ligne pour des raisons de sécurité.

Communication sécurisée avec les clients

Les questions de sécurité sont une priorité pour les fournisseurs de services, car elles constituent un pilier fondamental de la confiance. Toutefois, dans de nombreux cas, l'attitude du prestataire de services ne suffit pas à prévenir les abus, car il faut aussi que les clients respectent les règles de sécurité de base. Les données montrent qu'environ 10% des utilisateurs n'accordent pas suffisamment d'attention à la sécurité lorsqu'ils utilisent des banques en ligne : ces clients effectuent le plus souvent des opérations bancaires en ligne à partir de réseaux wifi sans protection par mot de passe, d'ordinateurs ne se trouvant pas à leur domicile ou d'ordinateurs utilisés par d'autres personnes.

Tout indique que le nombre d'utilisateurs de netbanking passera de 57% à l'heure actuelle à un nombre encore plus important à l'avenir. Toutefois, cette croissance dépendra principalement de l'efficacité de la communication, c'est-à-dire de la capacité des banques à démontrer efficacement les avantages de l'utilisation de leurs systèmes de banque en ligne et à répondre efficacement aux critiques négatives formulées à l'encontre de leurs systèmes. Elles doivent également veiller à ce que leurs sites soient à la fois sûrs et conviviaux. Les principaux moyens d'assurer une utilisation plus sûre sont les tutoriels et les conseils, et la facilité d'utilisation du site doit être analysée au moyen de tests de convivialité. En tenant compte des besoins des clients, il peut être important d'apporter des améliorations à certains intervalles pour s'assurer que l'interface sert au mieux les utilisateurs.

***
Plus d'articles recherche financière sur ce sujet !

Facebook
Twitter
LinkedIn

Articles sur des sujets similaires

Parcourez les infographies téléchargeables du CNR, utilisez les données que vous trouvez, mais faites toujours référence à nous.
Plus d'articles par psz

"Le théâtre, c'est le monde entier...

...et chaque homme et chaque femme en est un acteur". Mais qui est dans le public ? Qui va au théâtre et pourquoi ? Et pourquoi pas ? Eh bien, les 18-59 ans

Pomme avec poire

Méthodes qualitatives en ligne L'utilisation des méthodes qualitatives en ligne n'en est qu'à ses débuts, bien qu'il n'y ait pas d'obstacles techniques à la création d'interfaces parfaitement conviviales pour les clients et les participants

|

Levure pour la culture de la bière hongroise

Depuis janvier 2012, le brassage domestique à petite échelle est autorisé en Hongrie, ce qui laisse présager une révolution de la bière après le brandy dans la révolution gastronomique en cours en Hongrie.

fr_FRFR