Coucou 2013Q1

molnar-judit-tavkozles

Aujourd'hui, un internaute sur deux dans le pays peut dire qu'il possède un gadget quelconque. Alors que la part des propriétaires de smartphones a atteint 45% au premier trimestre 2013, soit une augmentation de 11 points de pourcentage de la pénétration des smartphones en un an, la part des propriétaires de tablettes a quadruplé au cours de la même période. La révolution des petits appareils connectés à l'internet se poursuit donc...

Qui possède quel gadget ? Quand et à quoi servent-ils ? Quelles sont les marques les plus connues et les plus utilisées ? Quelle est la croissance dynamique de la pénétration des différents gadgets et de l'intensité de leur utilisation ? NRC Marketing Research and Consulting Ltd. répond à ces questions et à bien d'autres encore. La série d'études trimestrielles a été lancée au troisième trimestre 2011. La vague actuelle de données a été collectée en février 2013 auprès d'un échantillon de 1000 utilisateurs d'Internet âgés de 18 à 69 ans.

Qu'est-ce qui a changé en un an ?

Globalement, 51% de tous les utilisateurs d'Internet en Hongrie sont des propriétaires de gadgets, c'est-à-dire qu'ils possèdent au moins un smartphone, une tablette, un netbook ou un lecteur de livres électroniques. Il y a un an, ce chiffre était de 38%, contre 31% il y a un an et demi (lorsque l'enquête a été lancée).

Le gadget le plus populaire est le smartphone, qui est actuellement utilisé par 45% des internautes. Cette part a augmenté de 5 points de pourcentage au cours des six derniers mois et de 11 points de pourcentage par rapport à l'année dernière. Le taux de croissance ralentit donc, mais il reste significatif : tous les six mois environ, un utilisateur de téléphone portable traditionnel sur dix remplace son ancien appareil mobile par un nouvel appareil compatible avec l'internet. Toutefois, le ralentissement du taux de pénétration ne signifie pas que le taux de croissance du nombre de smartphones vendus a ralenti, car un nombre relativement important de personnes - 15% des propriétaires actuels de smartphones - n'utilisent plus leur premier smartphone, mais ont déjà remplacé un smartphone par un autre plus récent et plus moderne lors de leur dernier achat. Il s'agit principalement d'utilisateurs de smartphones de la "première génération" qui ont acheté leur précédent smartphone avant 2010.

Le petit appareil moderne de haute technologie le plus dynamique est la tablette : la part des propriétaires de tablettes est passée de 2% à 9% en un an, de sorte qu'il y a pratiquement plus de quatre fois plus d'utilisateurs domestiques de l'internet que l'année dernière à la même époque. Le nombre de lecteurs de livres électroniques a également augmenté, passant de 2% à 4% par rapport au premier trimestre 2012. En termes de popularité, le netbook est le seul gadget à être considéré comme aberrant, avec aucune croissance l'année dernière et 6% possédant actuellement un netbook.

Si l'on examine les caractéristiques démographiques de la "possession de gadgets", alors qu'il y a un an et avant, il s'agissait d'une caractéristique plus "masculine", cette différence disparaît aujourd'hui et la proportion de femmes (50%) possédant des gadgets est désormais proche de celle des hommes (52%). Il n'en reste pas moins que ce sont surtout les jeunes et les personnes plus instruites vivant dans la capitale qui peuvent se targuer de posséder au moins un de ces appareils.

L'utilisation de l'internet fait naturellement partie de l'utilisation des gadgets : neuf propriétaires de gadgets sur dix utilisent l'internet au moins occasionnellement sur leur appareil, et près des deux tiers se connectent régulièrement à l'internet via leur petit appareil doté d'un accès à l'internet. Et si rien n'indique que l'utilisation de l'internet sur petit écran a fondamentalement réduit le temps passé sur les PC et les ordinateurs portables, un propriétaire de smartphone sur deux a constaté que lorsqu'il aurait pu utiliser un grand écran pour surfer sur le web, il a choisi de le faire sur son gadget.

En effet, un peu plus d'un tiers des propriétaires de smartphones passent au moins occasionnellement des appels par internet (par exemple via VIBER ou Gtalk) à leur famille et à leurs amis, ce qui a un effet de cannibalisation sur les appels traditionnels. Un utilisateur sur deux qui passe au moins occasionnellement des appels sur l'internet déclare qu'il passe moins d'appels traditionnels à partir de son appareil. Ils sont encore plus nombreux à préférer envoyer des messages sur l'internet plutôt que des SMS : 85% des propriétaires de smartphones ont déjà échangé des messages avec quelqu'un et un quart d'entre eux gardent (aussi) régulièrement le contact avec des amis. Trois utilisateurs sur quatre déclarent envoyer moins de SMS qu'auparavant grâce à l'option de messagerie par internet.

HGI (Indice hongrois des gadgets) : 19,0

Afin de suivre l'évolution de l'attitude des internautes hongrois à l'égard des gadgets sur une base trimestrielle, le COR a créé un indicateur agrégé, l'indice hongrois des gadgets, qui montre l'attitude de la société internet hongroise à l'égard des gadgets en un seul chiffre. L'indice comprend la pénétration des smartphones et autres gadgets, ainsi que le nombre de fonctions utilisées sur les gadgets et la fréquence d'utilisation de ces fonctions.

L'indice hongrois des gadgets est une moyenne des scores des gadgets au niveau individuel, qui peut aller de 0 à 100 (par exemple, un score de 0 est attribué à une personne qui ne possède aucun des quatre gadgets testés, et un score de 100, le maximum, est attribué à une personne qui possède 2 gadgets ou plus et qui utilise la grande majorité des fonctions disponibles au quotidien).

Parmi les internautes nationaux, l'indice HGI s'établit à 19 points au premier trimestre 2013, soit 5 points de plus qu'il y a un an. L'augmentation de l'indice s'explique par une hausse de la pénétration des gadgets (et plus particulièrement de la part des propriétaires de smartphones et de tablettes). Étant donné qu'il n'y a pas d'augmentation de l'intensité de l'utilisation de l'internet sur les petits appareils connectés à l'internet par rapport à la même période de l'année dernière parmi ceux qui utilisent un gadget, cette composante de l'indice HGI n'a pas contribué à l'augmentation de l'indice.

Pour ce qui est de l'avenir, on s'attend toujours à ce que les smartphones connaissent la plus forte progression en termes de pénétration. 27% des personnes utilisant actuellement un appareil mobile traditionnel ont déclaré qu'elles prévoyaient de remplacer leur appareil actuel au cours de l'année prochaine. Comme les téléphones mobiles sont désormais pratiquement les seuls smartphones de la gamme des opérateurs, on peut supposer qu'une grande partie de ces personnes disposeront d'un nouveau smartphone d'ici un an. Mais comment la proportion de propriétaires de smartphones et d'autres gadgets évoluera-t-elle réellement ? Seule la prochaine vague de l'enquête du CNR sur les gadgets nous le dira avec une certitude absolue...

Facebook
Twitter
LinkedIn

Articles sur des sujets similaires

Parcourez les infographies téléchargeables du CNR, utilisez les données que vous trouvez, mais faites toujours référence à nous.
Parlons-en !

Ecrivez-moi ou appelez-moi et je répondrai à vos questions.

Nous pouvons vous aider à faire de l'étude de marché un retour sur investissement rapide !
Plus d'articles par János Klenovszki
Új kollégát keresünk: piackutatási projektkoordinátor, online kérdőívszerkesztő

Adatelemző, piackutató

Magyarország legnagyobb online piackutató cége, az NRC keresi piackutató, adatelemző kollégáját!  Munkakörhöz tartozó feladatok: Akkor jelentkezz, ha  Előnyt jelent: És mit kínálunk cserébe?  Céginformáció:

A piackutatás 2024-es trendjei

A piackutatás 2024-es trendjei

Piackutatás 2024. Mega-, és mikrotrendek, szakértői beszélgetés Falus Tamással és Géczi Tamással a piackutatás jelenéről és jövőjéről az NRC friss podcastjében.

fr_FRFR